window.$zopim||(function(d,s){var z=$zopim=function(c){z._.push(c)},$=z.s= d.createElement(s),e=d.getElementsByTagName(s)[0];z.set=function(o){z.set. _.push(o)};z._=[];z.set._=[];$.async=!0;$.setAttribute("charset","utf-8"); $.src="https://v2.zopim.com/?1qWIyg6214Pqq6fbd5xEsh1nkMOeoYHc";z.t=+new Date;$. type="text/javascript";e.parentNode.insertBefore($,e)})(document,"script");

Reprise de fonds de commerce : statistiques

 

cessions de fonds en fonction du secteur d'activité

 

 

Lorsqu'on projette d'acheter un fond de fonds de commerce dans la perspective de revendre et de réaliser des profits avec l'activité de marchand de biens (MdB), les chiffres statistiques sont utiles parfois pour prendre des décisions. On consultera d'ailleurs le site de l'INSEE régulièrement pour obtenir des chiffres les plus récents, si nécessaire.


Les secteurs prisés par le marchand de biens sont particulièrement ceux du "Commerce et de l’Hébergement", la "restauration", les "débits de boisson - HCR -" sont pour une majorité, pour les reprises de fonds de commerce. A eux seuls, ils représentent plus de la moitié des transactions, malgré la désaffection qui touche la restauration depuis ces trois dernières années. La crise du COVID a stoppé net l'activité du MdB au départ de l'épidémie, puis repris en 2021


Pour ce qui concerne le commerce, les activités de vente & réparation de véhiculesainsi que les soins à la personne & optique- essentiellement des pharmacies - concentrent le quart des transactions. L'habillement (vente au détail) représente près d’une reprise de commerce sur dix. Les prix moyens ont de l'ordre de 1 000 à 1 100 millions € dans la pharmacie et moins de 79 800 € pour les activités de fleuriste et/ou jardinerie. Les valorisations ont ainsi été de l’ordre de 92 000 € dans l’alimentation générale, 115 000 € en boucherie de détail, 152 000 € dans l’habillement, 220 000 € dans les magasins de presse et 280 000 € dans l’optique.

Le prix moyen s’est établi entre 60 000 et 81 000 € en restauration rapide, aux environs de 155 000 € en restauration traditionnelle comme en débit de boissons et au-delà de 355.000 € en hôtellerie et hébergement semblable.

Concernant les services aux particuliers, les coiffeurs ont enregistrés plus de 1.300 reprises pour un prix moyen de 59.000 €, juste au dessous de celui des blanchisseries : 61.000 €, et au-dessus de celui des soins de beauté : 52.000 €. Précisions que depuis la crise sanitaire depuis Mars 2020, les prix sont en chute, et les prix de vente seront fonction de l'offre et de la demande.

Dans les services aux entreprises, un recul est enregistré, après une excellente année 2014. Tableau comparatif (2021)...


Pour ce qui est des services techniques, ils se sont négociés à 181 000 € dans le conseil, 189 000 € pour les experts comptables et 215 000 € dans l’ingénierie.

 

Pour les services administratifs, les activités d'aménagement paysager les cessions de fonds de commerce se sont traitées à 70 000 € en moyenne, moins de 105 000 € pour le nettoyage des bâtiments ou près de 180 000 € pour les agences de voyage.

Le prix moyen repasse sous le seuil des 298 000 € dans l’information & communication en dépit de la hausse relevée dans les services informatiques : 270 000 € en 2013, 311 000 € en 2014 et 334 000 € en 2015. Nous n'avons pas les chiffres depuis cette période jusqu'en 2021...

Dans le secteur transport & logistique, le nombre de transactions a augmenté de 7,2 % en 2015 mais la valorisation recule depuis 3 ans pour tomber à 156 000 €, soit 40 000 € en dessous de la moyenne à cinq ans. Un peu moins de la moitié (44 %) des échanges s’opère dans le transport de fret.

L’interurbain comptabilise 173 reprises contre 151 un an plus tôt, pour un prix de cession tombant de 185 000 € à 171 000 €. Dans le fret de proximité, le prix de vente gagne 2 999 € à 123 000 € pour 154 transactions contre 166 en 2014.
statut juridique pour le marchand de biens
L'industrie parvient à conserver un prix moyen au-delà de 209 000 €. Après une année peu animée avec seulement 3 998 reprises, 2015 reprend des couleurs avec 3,1 % de transactions supplémentaires (4 134). Plus de la moitié des opérations ont été faites dans l’agroalimentaire, plus particulièrement chez les artisans boulangers dont le prix des fonds s’est renchéri (de 175 000 € en 2014 à 190 000 € en 2015. Dans l’industrie manufacturière, les prix peinent à se maintenir. Le nombre de transactions est toutefois au-dessus de la moyenne à cinq ans dans les matériaux de construction ou la métallurgie-mécanique.

Dans la constructionle bâtiment représente plus de la moitié des transactions (52 %) mais aussi le prix moyen le plus bas du secteur à 98 000 €, qui est aussi le prix moyen relevé dans l’activité de maçonnerie générale et gros œuvre de bâtiment

A l’inverse, les travaux publics concentrent les valorisations les plus hautes du secteur de la construction à près de 429 000 €. Les agences immobilières peinent à maintenir un prix moyen de cession juste au-dessus des 99 984 €.

 

Les prix sont totalement bousculés à la baisse depuis la crise sanitaire. Il est probable que jusque la fin de l'année 2023, aucun chiffre statistique ne sera réellement fiable...


.
Autres articles sur le même thème 

• Statistiques sur les cessions de fonds de commerce

 

 

© Éditons Juridiques Pratiques - Devenir-MarchandDeBiens.com - 111, avenue Victor Hugo 75784 Paris cedex 16

Contact par mail (lien) - REGISTRE DU COMMERCE : Paris 510515661 - Tél : (messages SMS) 07 83 29 39 54 -
HEBERGEMENT : OVH 59100 Roubaix. DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : John Martial.

ISSN "Dossiers-kits création" (mention légale obligatoire :
BNF - Bibliothèque Nationale de France) : 2557-6852